L’analyse des chapitres 9-10-11-12 de « La boîte à merveilles »

 


 ---------------  Résumé du chapitre 9,10,11et 12   --------------


RÉSUMÉS 
CHAPITRE 09
Le jeune Sidi Mohammed tombe subitement malade. Sa mère, visiblement inquiète, s'affaire à son chevet et veille constamment à ce qu'il ne manque de rien. Les voisines de Dar Chouafa, touchées par son état de santé, ne cessent de demander de ses nouvelles.

Allongé sur un matelas, l'enfant dévoré de fièvre prête l'oreille à ce que disent ses parents : son père a perdu tout son argent qu'il gardait dans un mouchoir. Sa mère s'affole à l'annonce de cette nouvelle. Maâlem Abdeslam tente vainement de la calmer sous le regard silencieux du garçon alité. Pour redresser la situation financière de la famille, il se résout à aller travailler ailleurs comme moissonneur. 

CHAPITRE 10
Le départ de Maâlem Abdeslam marque profondément sa femme et son fils. Lalla Zoubida se débrouille comme elle peut pour surmonter la dure épreuve. Quant à son enfant, il n'arrive pas à se faire à l'idée de vivre loin de son père.
Un jour, Lalla Aicha propose à la mère de Sidi Mohammed rendre visite à Si El Arafi, un fqih réputé pour son pouvoir de guérir les âmes tourmentées. Le jeune garçon éprouve une étrange sensation en regardant cet homme aveugle dont le discours respire éloquence et sagesse. Même frappé de cécité, ce personnage peu commun ne perd jamais espoir. Son bonheur le puise à l’intérieur de lui-même; il n'attend pas qu'il lui vienne des autres.

De retour à la maison, Lalla Zoubida est surprise par la visite d'un homme envoyé par Maâlem Abdeslam. Les présents qu'il lui remet de la part de son mari et les bonnes nouvelles qu'il lui apporte à son sujet dissipent momentanément le chagrin qui régnait à la maison. 

CHAPITRE 11
Lalla Zoubida et son fils rendent visite à lalla Aicha. Chez cette dernière, ils trouvent une femme nommée Salama qui rappelle les circonstances dans lesquelles elle a arrangé le mariage de Moulay Larbi avec la fille du coiffeur. Mais le couple qu'elle a réuni se confronte à de nombreux problèmes dont notamment la différence d'âge. Moulay Larbi regrette d'avoir trahi la confiance de sa première femme et manifeste le désir de se réconcilier avec elle. Zhor, une jeune fille que le jeune héros trouve fort belle, se mêle à la conversation et complète le récit de Salama. Absorbé par les histoires qui s'enchaînent, Sidi Mohammed prête attention au moindre mot. Tout ce qui se dit reste gravé dans cette «cire fraîche» qu'est sa mémoire. 
CHAPITRE 12
Les jours s'égrènent interminablement. Au terme d'une  absence qui a bouleversé sa petite famille, Maâlem Abdeslem revient à la maison chargé de différentes denrées alimentaires. Son retour inattendu comble sa femme et son fils de bonheur. Les habitants de Dar Chouafa partagent eux aussi cette joie et réservent à leur voisin un accueil des plus chaleureux.
Moulay Larbi finit par divorcer de sa jeune épouse. Lalla Aicha lui pardonne son égarement. Rien ne peut l'empêcher désormais de commencer une nouvelle vie avec elle.

إرسال تعليق

أحدث أقدم
  نمودج  للمعلوميات |معلومات   مفيدة

نموذج الاتصال